CONTACT

Laure-Isabelle Oggier

+41 78 681 66 30

contact@equin-aroma.ch

Les fleurs de Bach

Ces élixirs floraux sont obtenus soit par macération solaire, soit par décoction de fleurs ou de plantes. Ils complètent merveilleusement les huiles essentielles et leurs subtils effets permettent de réajuster l’équilibre intérieur du cheval.

L'aromathérapie olfactive

Les plantes, généreuses et bienveillantes, s’ancrent dans une pratique millénaire. Les huiles essentielles en sont la quintessence et, d’un point de vue amérindien, ces dernières nous permettent de travailler avec l’Esprit de la plante.

Le cheval étant extrêmement réceptif, nul besoin de lui administrer les huiles par voie orale. L'olfaction permet d'atteindre directement le cerveau limbique, ce qui explique la grande efficacité des traitements. 98% de ces derniers relève de troubles psycho-émotionnels, soit liés à ses relations avec son propriétaire, son cavalier ou ses congénères, soit en rapport avec son lieu de détention.

Au bénéfice de plus de 300 heures de cours en aromathérapie (Pascal Rollier, Neuchâtel) et en olfactothérapie (Gilles Fournil, France), j'ai développé ma propre méthode pour traiter les chevaux.

Les huiles essentielles que j'utilise sont chémotypées, 100% pures, naturelles et bio.

NB. L'aromathérapie olfactive ne remplace en aucun cas le traitement allopathique vétérinaire lorsque celui-ci s’avère nécessaire. Si un cheval se blesse et a besoin de points de suture, l'aromathérapie olfactive ne sera d’aucun secours sur un plan physique. En revanche, elle pourra l’aider à se remettre plus rapidement du trauma lié à l'accident. A la demande des propriétaires, je travaille volontiers en collaboration avec les vétérinaires.

L'hydrolat thérapie

Depuis l'Antiquité, les hydrolats (également appelés eaux florales) sont utilisés à des fins thérapeutiques. Il s'agit de vapeur d'eau obtenue lors de la distillation du végétal (fleurs, feuilles, plantes…).

Les hydrolats ne contiennent pas d'alcool et leurs principes actifs s’élèvent à deux ou trois pour mille. La plupart d’entre eux pourra être directement appliqué sur les zones sensibles, en vaporisations locales ; ils constituent d’excellents compléments de traitements (cf. les résultats sur Galopin ci-après).

A préciser que les rares hydrolats dont les huiles essentielles sont dermocaustiques ne doivent pas être utilisés pour les chevaux.

©www.equiter.ch

©www.equiter.ch

©www.equiter.ch